Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2020 4 02 /07 /juillet /2020 16:37

Uni vers celle…

 

Je tir’ dix mille fils à la fois et je tresse

Une cartographie de ma belle jeunesse :

Je dessine et je peins la seule mappemonde

Où nos cœurs dansent, chantent, entre la terre et l’onde.

 

Ton œil comme un vertige bleu magique émoi

Ton sourire complice caresse sous mes doigts

Ta chevelure noire le doux grain de ta voix

Souvenir de ton corps immarcescible joie.

 

Je dessine et je peins la seule mappemonde

Où nos cœurs continuent de danser une ronde.

 

La ronde des beaux jours le présent qui roucoule

Une vue sur la mer, protégés de la foule

Le jardin prometteur à la terre fertile

La maison du bonheur et la rue bien tranquille

Et la respiration paisible de deux trembles

Semblables à nous deux ; dormons si bien ensemble.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Je tir’ dix mille fils à la fois et je tresse<br /> Une cartographie de ma belle détresse :<br /> Paysages de l’âme et sursauts d’allégresse<br /> Bien vite recouverts par des vagues traîtresses.<br /> <br /> Je sculpte un océan de larmes et de sel<br /> Dans le bois de la page au chant universel<br /> Et j’écris ton doux nom sur le sable des mots<br /> Une page se tourne il n’y a plus d’écho.<br /> Et les ans qui s’enfuient l’avenir qui se lasse<br /> Jour après jour la nuit qui prend toute la place.
Répondre
V
autre version

Présentation

  • : Le blog littéraire de Yann Venner
  • : poèmes publiés en recueils de l'auteur, ses romans noirs & cocasses, articles divers autour du polar, des littératures du Maghreb...
  • Contact

Recherche

Archives

Liens