Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 17:35

P1020347.JPGVeuillez trouver ci-dessous quelques questions afin que nous puissions compléter le dossier de presse de votre ouvrage « LES COCCINELLES DU DIABLE » - Pour quelles raisons avez-vous écrit ce livre ? Il est d’abord une suite à « Cocktail cruel » où j’avais trouvé un angle pour parler de biodiversité et des vins de Bourgogne. Ici, j’ai pu aborder des problèmes actuels même si la Bourgogne n’est pas encore envahie par les coccinelles asiatiques. Et montrer que la nature, mal gérée par l’Homme est plus dangereuse qu’une simple arme à feu ; car dans un polar en 2011, tuer avec un pistolet ou un revolver est devenu ringard. Et montrer que la Chine n’est pas un ennemi à combattre, mais un partenaire de plus à écouter & à respecter tout en défendant les vins français et notre culture. - Quelle est la part d’imaginaire et de concret dans votre ouvrage ? Toute fiction que je crée est adossée dans tous mes romans à la Science, l’Histoire, la Géographie, l’Humanisme, la Société. Les décors plantés même fictifs sont des lieux emblématiques, des morpho-types, comme le sont aussi les personnages singuliers qui portent des valeurs universelles positives ou néfastes. On trouve l’amoureux des vins, de la vigne & des sols, les sœurs protectrices, le « méchant », la peur de l’autre qui est une coccinelle asiatique symbole elle-même du « péril jaune »…Choc des cultures que je réfute car le vivre-ensemble n’est pas une fiction mais un devoir social. La réalité sert d’étai et la fiction s’arc-boute sur cette littérature qui devient une modélisation secondaire du réel. - A quel public s’adresse votre livre ? Tous publics à partir de 16 ans, car chacun avec ses connaissances et son vécu peut trouver dans ce roman des racines profondes qui nous font aimer la vie, même si les problèmes de la planète se complexifient chaque jour… Amoureux de la nature, poètes, amateurs de polars, amateurs de vins & de bonne chère, tout le monde aura du plaisir à déguster cet opus. - Quels liens entretenez-vous avec l’écriture ? J’ai depuis tout jeune eu pour amis les livres, la littérature : ouverture et fenêtres sur le monde de la fiction, du documentaire & de la Connaissance. Lire/Ecrire est une passion qui me permet lentement (dans un monde où tout va trop vite & où tout est volatile) de fixer les choses, de poser un regard sur l’évolution humaine & nos comportements vis-à-vis des autres. Le partage qu’offre la littérature est indispensable pour retrouver une sensibilité & une force trop souvent écrasées par les certitudes bruyantes de l’actualité galopante. Lire ce n’est pas que s’évader et écrire ce n’est pas que rêver ; l’écriture est une respiration, un style, un savoir-faire qu’il faut faire savoir afin de mieux vivre ensemble dans la fraternité & la solidarité partagées. - Avez-vous des auteurs de références ? Mes goûts vont vers la diversité des cultures du monde. Et ce que l’on appelle la francophonie reçoit toute mon approbation quand il s’agit d’auteurs travaillant dans deux langues, voire plusieurs langages. Le mélange des genres me plaît aussi & je n’apprécie guère le roman narcissique franco- français qui relève trop souvent du solipsisme. L’ouverture à l’autre, à l’H/histoire, le sujet aux prises avec le temps présent, la confrontation des êtres et leurs trajectoires croisées, tout cela m’intéresse. Rabelais, M V Montalban, Céline, Frédéric Dard, Claude Simon, Rachid Boudjedra, Driss Chraïbi, Rachid Mimouni, Jean Sénac, Tahar Djaout, Mohamed Dib, Mouloud Ferraoun, Borges, Valère Novarina, Verlaine, René Depestre, Edouard Glissant, Michelet, Paul Auster, les écrivains de polars, Beckett, Heinrich Böll, Lucrèce, Maupassant, Flaubert, Baudelaire… Roman ou poésie, théâtre ou nouvelle tout m’intéresse. Quand il y a un véritable travail sur la langue… - Quels résultats escomptez-vous ? Faire reconnaître l’urgence de la prise en compte des espaces naturels, de notre environnement qui est de plus en plus détruit. Faune & flore, océans, algues sont des richesses encore insoupçonnées & même si j’aime le progrès, il ne doit pas passer par l’oubli de nos cinq sens. Distraire le lecteur mais ne pas détourner son regard ! L’instruire le lecteur de façon ludique, esthétique, sans tomber dans le pathos ou le didactisme, en racontant des histoires contemporaines. On ne commande à la nature qu’en lui obéisant. - Quels sont vos futurs projets littéraires ? Faire parler des personnages comme : la Terre, les pierres, les océans dans un dialogue interculturel. A travers une fiction sous forme de nouvelles, de saynètes… Faire entendre des échos de sens qui ne se sont pas encore produits, comme le dit Abdellatif LÂABI, poète et écrivain marocain. Restant à votre disposition pour toute information complémentaire. Cordialement, Tél.: 02 40 75 88 34 Fax : 02 40 75 98 53

P1020342.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by yarniche - dans poèmes - romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog littéraire de Yann Venner
  • Le blog littéraire de Yann Venner
  • : poèmes publiés en recueils de l'auteur, ses romans noirs & cocasses, articles divers autour du polar, des littératures du Maghreb...
  • Contact

Recherche

Liens