Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 13:39
"le Cri de l'Ormeau" mai 2016 merci à Pat !

"le Cri de l'Ormeau" mai 2016 merci à Pat !

Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 19:39
pas d'extraction en baie de Lannion !
pas d'extraction en baie de Lannion !
pas d'extraction en baie de Lannion !

"SABLE CITOYEN" : Ce collectif de citoyens lutte contre l'extraction de sable coquillier en baie de Lannion. Par des slogans, poèmes, chansons, dessins, nous voulons sauver la dune sous-marine de 4km². Si cette dune est détruite, lançons, faune et flore vont être détruits ; le lançon sert de nourriture aux poissons nobles tel le bar, le lieu, le turbot. Adieu les paysages sous-marins en ce lieu : ce sera un désert ! Le bruit des bateaux extracteurs de sable, la lumière (travail de nuit) , la turbidité feront de cet espace un mouroir ! Pas d'extraction en baie de Lannion! A venir : des actions pacifiques, joyeuses et ludiques...

Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 12:34
Apérilivres bis
Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 12:33
Apérilivres Tréguier 4 mars 2016
Repost 0
Published by Venner Yann - dans littérature
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 12:31

TU ES...

Tu es l'herbe sauvage d'un jardin oublié

mésange sautillant au milieu des pollens.

Et sous les vents repus de conquêtes amères

végétale candide tu offres ta fraîcheur.

Douceur d'herbe fragile en ce jardin secret

ta chlorophylle virevolte

parmi l'ache le thym

et le parfum des roses.

Tu es l'herbe oubliée d'un jardin disparu

Loin des lois de la ville.

Tel un asile pur

ce jardin nous abrite

émouvante aventure

aux derniers jours de juin.

Nous y sommes sculptures

vivantes végétales

couple transfiguré dans le chant

inouï des mésanges bleutées.

Nous y sommes

joyeux architectes du lieu

sans cesse devançant le soleil ou son ombre

sans cesse regardant cette terre si belle

la caressant d'espoir

la fortifiant de nos sourires

lui faisant boire

de nos fécondes mains

des arcs en ciel d'histoire.

Plantes

Plantes ensauvagées

vos racines fantômes

chevauchent souterraines

rhizomes disparus

vous êtes au cœur-même

du combat magnifique

livré par la nature

Vous capturez en vos chemins de ronde

allées de terres brunes aux pissenlits géants

des jardiniers inexistants

cavaliers blêmes

chevauchant des râteaux géants.

Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 12:29

L’insaisissable

Je veux disait l’enfant

Un cheval de manège

Et un tour de magie

Un cheval de magie

Comme un tour de manège

Son vœu fut exaucé

Il devint cavalier

Magicien à cheval

Rênes dans une main

Cartes et dés dans l’autre

Sans peur du lendemain

Ils allaient l’un et l’autre

Plage de sable fin

Grève petit ménage

Monture et cavalier

Découvraient des rivages

Sautaient sur l’échiquier

Découpaient des images

Une forêt en tête

Une fête foraine

Peindre peindre la scène

Mais pourquoi tant de peine ?

Le cheval et l’enfant

Ont déserté l’arène

D’entre nos doigts

Le sable fuit

Magie manège tout s’enfuit

Carcasse de l’enfance un bruit

Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 12:23

Le juste Vivre

(sur quelques mots de Stephen Blanchard)

I

Au gré des encres inachevées

Toi & moi

-Loin des idées reçues –

Donner à entendre & donner à voir,

Donner à sentir, donner à toucher

Donner à goûter,

Donner à surprendre le blanc et le noir.

Donner aussi aux cavaliers

A leurs chevaux

Piaffant sur l’échiquier.

II

Au gré des pages fécondées

Faire vendange

Avec tous les raisins

De notre incertitude.

Et puis boire, boire

Jusqu’au mitan des nuits

Boire ce vin des songes et des astres

Parmi la voie lactée de nos âmes.

Donner

Donner ou rendre

Le goût de chaque goutte

Nos langues devenues pinceaux

Coulant breuvage

D’où naissent les mots neufs

Puis peindre mille et un poèmes

Sur la toile de nos corps.

III

Au gré des marges cadencées

Faire fi de la tombe prévue

De ses oiseaux noirs aruspices

Casser le langage des croix

Briser l’étreinte des clous

Sans cesse ôter la rouille

Son venin mal rendu

Pour avancer hors des barreaux

Loin des dents des morsures des épines

En embuscade à chaque jour.

Faire fi du gouffre et du vertige

Pour danser sur l’écume

Du Verbe

Toi & moi

Poussés par le grand vent

Du juste Vivre.

Danser à deux

Sur l’écume du Verbe

Juste poussés par le grand vent

Du juste Vivre.

Du juste Vivre

D’avoir voulu et su

Donner

Donner justement

Sans jamais se rendre.

Repost 0
Published by Venner Yann - dans poésie
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 12:20
sable citoyen
Repost 0
Published by Venner Yann - dans écologie
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 10:50
dédicace librairie Gwalarn
Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 19:05
Livre de poésies "Dessine-Moi" 30 poèmes
Repost 0
Published by Venner Yann
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog littéraire de Yann Venner
  • Le blog littéraire de Yann Venner
  • : poèmes publiés en recueils de l'auteur, ses romans noirs & cocasses, articles divers autour du polar, des littératures du Maghreb...
  • Contact

Recherche

Liens